Spots photos

faites des photos souvenir !

Avouons-le, on a tous envie de publier de superbes photos de nos vacances pour faire palir d'envie nos proches ! Vous savez, les entendre nous dire "waouh ! la chance !".

Pour vous aider, on vous donne ici quelqu'uns de nos meilleurs spots photos.... et n'oubliez pas de poster vos plus belles photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #lac_blanc !

lever du soleil ; crête : lac blanc ; vosges

Pour profiter du lever du soleil

Ce matin là, je me suis levée alors qu’il faisait encore nuit. Etait-ce voulu ? Je ne me souviens plus. Peu importe. J’étais debout. Dehors, le ciel était dégagé, clair. La journée s’annonçait ensoleillée. Un temps idéal pour profiter de chaque instant. Petit-déjeuner pris, j’ai aussitôt enfilé ma tenue de randonnée et chaussé mes baskets. La routine matinale. Enfin presque, car cette journée ne ressemblerait pas aux autres. Je glisse mon appareil photo dans mon sac et c’est parti. Je me dirige vers les sommets. 

A 15min en voiture depuis les premiers villages de montagne Orbey, Lapoutroie, Le Bonhomme, 30min depuis le fond de la vallée, Kaysersberg et alentours, j’accède à la Station du Lac Blanc 1200.  Le départ se fait depuis le Col du Calvaire.

L’équipement sur le dos, je monte. Je ne dois pas être en retard. Je suis le balisage du GR5. Puis, je bifurque à gauche pour suivre la crête du Lac Blanc. A mon passage, des chamois. Je ne les dérange pas. Ils s’éloignent doucement et disparaissent dans les parois rocheuses. J’entends l’eau qui ruisselle. Quelques voitures au loin. C’est tout. Je continue à marcher. Le ciel rosit. Je ne suis pas encore arrivée. J’accélère. Apparaît une faible lumière. C’est bon j’y suis. Je m’installe sur le banc situé sur l’arête. Il surplombe le Lac Blanc. Le spectacle commence. J’admire.

Elise

Photo ; chamois ; lac blanc ; vosges

Photographier les chamois

La veille au soir, j’avais préparé tout ce dont j’avais besoin. Je savais que le lendemain avant l’aube, je serais sur les sommets. J’ignorais encore le temps que j’y passerais mais la possibilité d’une rencontre avec les athlètes de nos montagnes éveillait déjà toute mon excitation.   

Je m’adapte à leur style de vie. Le matin, ils remontent les pentes pour se nourrir. En journée, ils se cachent dans les rocailles. Difficile de les apercevoir. Il arrive parfois qu’en fin d’après-midi, au milieu des prairies d’altitude, une ombre magique fasse son apparition. Si rien n’arrive je ne me décourage pas. Je n’attends rien. Le temps passé là-haut, seule au sommet me suffit. Il m’apaise et me transporte.

J’accède très tôt à la crête au dessus du Lac Blanc. Je reste discrète et l’œil à l’affût. Soudain, les voilà. Je les aperçois au loin au milieu du chemin. Ils broutent et avancent tranquillement. Le face à face espéré. Je les observe. Je respecte leur intimité. Ils ne doivent pas me voir. Ni m’entendre. Je ne bouge plus, les yeux écarquillés.

Elise

Spot : plus code Google * : 43FP+M4

coucher ; soleil ; lac blanc ; vosges

Admirer le coucher du soleil

La lumière baissait et pourtant impossible de redescendre. C’était un soir à la fin de l’été. La température était encore douce. Les couleurs annonçaient déjà l’automne en altitude. A cette période, la nuit aussi tombe plus vite. Mais il y a des endroits qui vous inspirent. Qui vous retiennent. Alors ce soir là, je suis restée.

Sur le chemin qui traverse les hautes chaumes, le soleil ne me quitte pas. Il descend lentement et attire mon attention, comme si les rayons m’invitaient à prendre part au spectacle. Tout autour la lande naturelle de callune et myrtilles se transforme doucement en un tapis doré. Cet endroit est une merveille. Je l’admire dans le silence. La féerie de couleurs à l’horizon me procure un sentiment de légèreté.  

Je joue avec le soleil. Je contemple le ciel rosir puis jaunir jusqu’à ce que les derniers rayons s’effacent derrière la montagne. Je ne suis pas nostalgique. Je sais qu’il performe chaque soir différemment. Après ce long moment de bonheur, au loin, l'écho du brame du cerf se fait entendre. Les chamois aussi remontent les pentes pour se nourrir. Autant de surprises généreusement offertes par la nature.

Ce soir là, je suis repartie plongée dans le noir en me disant que demain je reviendrais.

Elise

Spot : plus code Google * : 436H+74

* Le "plus code Google" sert à repérer de manière précise le spot sur Google Maps : copiez-collez le code sur Google Maps ou dans le moteur de recherche Google, il vous donnera une carte précise du spot dont on vous parle ;-)